Accueil VU SUR LE WEB Inauguration du collège de Paiamboué à Koné

Inauguration du collège de Paiamboué à Koné

Collège Koné

( 29 juillet 2016 ) Discours d’Hélène Iekawe, membre du gouvernement, en charge de l’enseignement, lors de l’inauguration du collège de Paiamboué

« Ce fut un réel plaisir pour moi de participé à l’inauguration du collège de Paiamboué. Tout d’abord parce qu’un établissement scolaire est un outil essentiel de formation des jeunes, pas simplement par son offre éducative, mais aussi par l’environnement qu’il propose aux élèves et aux équipes éducatives. Et sur ce point, la promesse tient déjà au projet architectural de cet établissement, au matériau employé, le béton de terre, écologique, local, à la performance énergétique de l’ensemble, traduisant l’engagement environnemental et durable si indispensable aujourd’hui dans l’éducation de la jeunesse. De l’innovation dans la construction à l’innovation dans la formation, je ne peux qu’espérer que le challenge sera partagé par tous, je fais confiance pour cela au principal et aux équipes de l’établissement. Je voudrais féliciter la province pour ce beau projet devenu réalité.

J’invite toute la communauté éducative à s’approprier rapidement ce collège de façon à ce chacun s’y sente chez soi, à commencer par les élèves, mais aussi y puise une certaine fierté. Le gouvernement veillera à ce que les moyens qui relèvent de sa compétence puissent accompagner son développement et permettre la réussite scolaire de tous. Naissant la même année que le projet éducatif calédonien, j’espère qu’il en sera une parfaite illustration.

Ce collège n’est pas seul, il s’inscrit dans une offre de formation ambitieuse dans la zone VKP et la province Nord. L’évolution du lycée de Pouembout permettra d’enrichir l’offre de formation en lycée et d’offrir ainsi à tous les collégiens de la province nord des perspectives nouvelles.

Enfin en ces temps difficiles, où la République française est attaquée, l’inauguration d’un établissement scolaire c’est l’affirmation d’une lutte contre la haine, la barbarie, c’est la traduction de la volonté de construire des citoyens éclairés, soucieux de partager des valeurs communes et républicaines, et de fonder ainsi le vivre ensemble dans le respect des uns et des autres, de leur identité et de leurs croyances. Nous savons aujourd’hui que cela doit être une exigence forte de notre école. »

13901397_262552264126683_7859251058907643563_n

13872722_262552344126675_1298647486807007974_n

13895386_262555484126361_1666273263176077344_n

13895148_262560127459230_5851085201159130429_n13895118_262557534126156_3523134753841879335_n

e

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…