Accueil VIDÉOS La méthode qui doit être privilégiée, c’est la négociation

La méthode qui doit être privilégiée, c’est la négociation

( 1er septembre 2016 ) Après avoir adopté à l’unanimité la loi de pays instaurant la TGC, le congrès de la Nouvelle-Calédonie a complété le dispositif par la loi compétitivité.

Les explications de vote du groupe Calédonie Ensemble ont été présentées par Philippe Gomès. Il a souligné que ces deux textes de lois de pays étaient le fruit d’une concertation sans précédent et souligné qu’en la matière, « la méthode qui doit être privilégiée, c’est la négociation ». Une méthode, a-t-il rappelé qui est engagé depuis 2012, « on a quand même réussi, a insisté Philippe Gomès, toutes formations syndicales, patronales et politiques confondues à signer des accords économiques et sociaux. On a réussi à réitérer l’engagement à l’occasion de l’agenda fiscal, social, et économique partagé en 2014 ». Et pour Philippe Gomès, cette méthode qui doit être poursuivie, c’est d’ailleurs ce que prévoit le texte sur la compétitivité. « Et, souligne Philippe Gomès, l’objectif est bien d’arriver à signer avec les quatre secteurs d’activité identifiés lors du séminaire de Koutio, des accords de compétitivité engageant les acteurs. Et on se donne le temps pour y parvenir ». Une négociation nécessaire, car il reste à discuter d’un volet majeur de la loi compétitivité dont on n’a peu parlé durant le débat : « au-delà de la compétitivité économique, a donc rappelé Philippe Gomès, il y a la compétitivité sociale, la compétitivité travail qui prévoit la lutte contre l’absentéisme, l’annualisation du temps de travail ou la mensualisation des heures supplémentaires ». Et c’est l’engagement des chefs d’entreprise comme des syndicats de salariés qui fera que la loi compétitivité aura des effets sur la baisse des prix.

Source : Congrès de la Nouvelle-Calédonie

À voir aussi :

Inscription d’office des calédoniens natifs de droit commun : Calédonie Ensemble condamne le double langage de Sonia Backès

(17 octobre 2019) Lors du dernier comité des signataires, l’Etat a refusé, à la demande de…