Accueil ACTUALITÉS La Nouvelle-Calédonie membre à part entière du Forum : Un succès de la diplomatie calédonienne

La Nouvelle-Calédonie membre à part entière du Forum : Un succès de la diplomatie calédonienne

entete

Le Forum des Iles du Pacifique (FIP), dont le 47ème sommet se tenait du 7 au 11 septembre dernier dans les états fédérés de Micronésie, a officiellement intégré la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française au rang de membres à part entière.

Membre associé du FIP depuis 2006, la Nouvelle-Calédonie se voit enfin reconnaître la légitimité de sa place et la pertinence de son rôle au sein de cette organisation politique régionale désormais composée de 18 pays de l’Océanie.

C’est une immense victoire pour notre territoire, une avancée majeure que j’appelais déjà de mes vœux dans mon discours de politique générale en tant que Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie le 31 août 2009¹, qui fut ensuite publiquement rappelée dans le communiqué final du 41ème FIP en 2010 qui s’était tenu à Port-Vila au Vanuatu².

C’est notamment dans cette perspective que j’avais sollicité, en ma qualité de député, dès le 27 novembre 2014, la tenue d’un sommet France-Océanie à Paris en marge de la COP 21, placé sous la présidence du Chef de l’Etat³.

Cette réunion, qui s’est déroulée le 26 novembre 2015, précisait ainsi dans sa déclaration finale : « Nous reconnaissons que la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française aspirent à devenir membres à part entière du Forum des îles du Pacifique, et que les membres du Forum des îles du Pacifique souhaitent intensifier la coopération à cet égard. »

Un combat mené depuis 2015 par le Gouvernement de Philippe Germain auquel nous devons cet épilogue heureux, qui bénéficia de soutiens nombreux et récurrents émanant tour à tour du Président de la République François Hollande (lors de sa visite officielle du 19 novembre 2014 en Australie), du Premier Ministre du Vanuatu Charlot Salwai auquel Philippe Germain rendait visite en avril dernier, ou plus récemment du Premier Ministre de la Nouvelle-Zélande John Key (lors du déplacement de Manuel Valls à Wellington au mois de mai 2016 ).

Une nouvelle ère s’ouvre sans aucun doute dans la politique internationale de la Nouvelle-Calédonie : il n’est nul besoin d’être un État pour avoir sa place dans le concert des nations de l’Océanie.


¹ Discours de politique générale du 31 août 2009 : « C’est pourquoi je vous proposerai que la Nouvelle-Calédonie devienne membre à part entière de certaines organisations régionales, notamment, du Forum des Iles du Pacifique, dont elle est aujourd’hui membre associé (…). »

² Communiqué final du 41ème FIP : Les dirigeants de l’organisation « notaient, tout en se félicitant, l’intérêt exprimé par le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour son accession, à terme, au statut de membre à part entière du Forum. » Les dirigeants « demandaient au secrétariat général du Forum d’approfondir avec la Nouvelle-Calédonie, l’étude des moyens d’étendre et d’enrichir son implication et son rôle au sein du Forum, notamment par la relance d’un dialogue avec le Comité Ministériel du Forum. »

³ Courrier adressé le 27 novembre 2014 à François Hollande, Président de la République, l’interpellant sur le fait que « qui mieux que la région Pacifique, sentinelle du monde en matière de réchauffement climatique, peut interpeller l’humanité sur le rendez-vous crucial qu’elle a avec son avenir en décembre prochain ? »

À voir aussi :

Réglons les problèmes sanitaires, économiques et sociaux avant de s’engager sur un second tour des municipales

(21 avril 2020) Il nous semble plus urgent de traiter les problèmes sanitaires, économique…