Accueil ACTUALITÉS Relancer la croissance et l’emploi

Relancer la croissance et l’emploi

( 19 septembre 2016 ) Le président du gouvernement Philippe Germain était ce lundi l’invité du matin de RRB. L’occasion pour lui de détailler les principales mesures du PULSE, le Plan d’Urgence Local de Soutien à l’Emploi.

Philippe Germain a tout d’abord rappelé le contexte économique calédonien qui nécessite en effet une mobilisation en faveur de la préservation de l’emploi.

Sans surprise, Philippe Germain a été interrogé sur les effets des lois TGC et Compétitivité sur l’emploi. Il a rappelé quels étaient les objectifs de ces lois et leurs conséquences sur le pouvoir d’achat des Calédoniens : « si on leur redonne un peu de pouvoir d’achat, c’est de nature à relancer la croissance et l’emploi. »

L’une des principales mesures proposées par le plan PULSE du gouvernement, c’est la création d’un guichet unique pour faciliter les démarches des entreprises en difficulté et des salariés licenciés.

Autre mesures sur laquelle le président du gouvernement a pu revenir, c’est l’extension des aides au chômage partiel. C’est-à-dire une indemnisation plus longue, un an au lieu de six mois, et sur 100% du SMG au lieu de 60% actuellement.

L’objectif du plan PULSE est bien évidemment de soutenir l’emploi, mais aussi de créer les conditions pour accroître l’emploi. Des dispositifs d’aide ont été arrêtés en partenariat avec les trois provinces. Les petites et moyennes entreprises sont les cibles visées.

En attendant une reprise toujours espérée des cours du nickel, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a acté un certain nombre de dispositifs en faveur du BTP, secteur grand pourvoyeur d’emploi. Interrogé sur ce point, Philippe Germain a rappelé que les perspectives de grand chantier devraient offrir au BTP, une meilleure visibilité.

Le MEDEF a fêté la semaine dernière son 80ième anniversaire, en présence de Thibault Lanxade, vice-président du MEDEF national en charge des TPE-TPI. Ce dernier s’est positionné fermement contre la loi compétitivité la qualifiant d’ineptie économique, et réclamant le retour de la confiance. Un point sur lequel Philippe Germain a pu s’expliquer.

En marge des questions, Philippe Germain a été amené à commenter la récente admission de la Nouvelle-Calédonie au Forum des îles du Pacifique. Il s’est expliqué sur la démarche de certains indépendantistes opposés à cette adhésion.

Source : RRB

À voir aussi :

La Nouvelle-Calédonie, Lauréate nationale avec son Parc naturel de la mer de Corail

  (14 septembre 2019) En septembre 2017, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, al…