Accueil VU SUR LE WEB La légitime colère des forces de l’ordre

La légitime colère des forces de l’ordre

( 26 octobre 2016 ) Philippe Gomès : « Un député concentré à l’occasion de la séance des questions au gouvernement de ce jour….
Échanges très vifs entre la droite et la gauche sur les manifestations de colère des policiers. Les socialistes ont rappelé que la droite avait supprimé 13 000 postes au cours du quinquennat précédent… Et que la gauche a recréé la totalité de ces postes dont 7500 après les attentats du Bataclan. Vrai.
Mais entre le moment où les postes sont créés et celui où ils sont pourvus deux années peuvent s’écouler ( organisation des concours, formation, etc… )
De manière plus générale la colère des forces de l’ordre est légitime du fait notamment :

– de l’insuffisance – de longue date – des moyens humains et matériels dont ils bénéficient et de l’épuisement qui en résulte eu égard aux heures supplémentaires colossales qu’ils doivent assumées en ces temps d’actes terroristes ;

– du regard porté par le peuple français trop souvent critique à l’égard de sa police; Le sentiment d’être les mal aimés de la République ;

– de la frustration qui est la leur de voir les délinquants appréhendés être condamnés et relâchés illico presto ce qui contribue au développement du sentiment d’impunité notamment au sein de la jeunesse.

L’État a, à mon sens, abandonné l’essentiel : être attentif à ses compétences régaliennes qui fondent la souveraineté d’un pays.
Police, gendarmerie, armée, justice ont été mises à contribution de manière trop radicale dans le cadre des économies budgétaires effectuées au cours des 15 dernières années.
Aujourd’hui on atteint l’os.
Et ça fait mal. »

14572894_1453514831344966_867464805716442040_n

À voir aussi :

Rencontre d’agriculteurs en Mayenne

Aujourd’hui j’ai passé une très belle journée en Mayenne, à l’invitation…