Accueil VIDÉOS St Louis : Stop « aux tueurs en puissance »

St Louis : Stop « aux tueurs en puissance »

( 1er février 2017 ) Journaliste : Cette nuit pour nous, le député Philippe Gomès a interpellé le Gouvernement sur la situation à Saint-Louis. À l’occasion des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, le ministre de l’intérieur, Bruno Le Roux, a confirmé des renforts pour la gendarmerie :

Philippe Gomès : L’ensemble des formations politiques de Nouvelle-Calédonie, indépendantistes et non-indépendantistes, ont condamné unanimement ces exactions et mis en exergue le risque qu’elles faisaient peser sur la paix dans notre pays, à laquelle aspire l’immense majorité de la population. Il faut donc revoir le dispositif en place aux abords de la tribu de Saint-Louis. Il faut mettre en place une zone de sécurité permanente, H 24, qui permette à nos concitoyens de circuler en toute sérénité lorsqu’ils traversent cette tribu. Et cette zone devra être maintenue tant que les auteurs des faits délictueux, ces tueurs en puissance, n’auront pas été incarcérés. Il faut agir vite avant qu’un drame ne survienne, car après il sera, peut-être, trop tard, tel est le sens de mon interpellation.

Bruno Le Roux : Nous procédons, et je veux être précis, à des enquêtes sur ces violences. Trois individus dont nous soupçonnons qu’ils ont participé à ces attaques sont activement recherchés. Nouveau dispositif, renforcement des effectifs et nouvelle stratégie pour mettre fin à ce qui ne peut plus durer aujourd’hui sur cette route provinciale.
Journaliste : Et la date limite du paiement de l’impôt sur les sociétés, c’était hier, mais aujourd’hui, suite aux événements de ces derniers jours à Saint-Louis, le gouvernement a décidé d’accorder un délai supplémentaire aux contribuables. Un délai qui servira au moins à ceux qui ne s’étaient pas encore acquittés de ces taxes avant le délai légal. Finalement, ce sera jusqu’au 14 février inclus.

Source : NC 1ère

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…