Accueil ACTUALITÉS Sauvetage de l’enseignement protestant (ASEE et FELP) : Une juste reconnaissance du rôle « clé » joué par l’enseignement privé confessionnel dans notre pays

Sauvetage de l’enseignement protestant (ASEE et FELP) : Une juste reconnaissance du rôle « clé » joué par l’enseignement privé confessionnel dans notre pays

(14 janvier 2019) L’Alliance scolaire de l’église évangélique (ASEE) et la Fédération de l’enseignement libre protestant (FELP), à l’instar de la Direction diocésaine de l’Enseignement Catholique (DDEC), assurent de longue date, à travers tout le pays et notamment dans les zones les plus isolées, la gestion de près de 50 établissements scolaires, et l’éducation, au quotidien, de près de 3.000 jeunes calédoniens.

Leurs engagements dans la mission de service public qu’elles exercent a largement contribué à forger, au fil des décennies, plusieurs générations de Calédoniens, de toutes origines.

En 2016, La délibération relative à l’avenir de l’école calédonienne (15.01.2016), portée et défendue par Calédonie Ensemble, puis votée par le congrès, a consacré la place essentielle de l’enseignement privé confessionnel au sein du système éducatif, réaffirmant sa contribution au service public d’éducation.

En 2017, l’ASEE et la FELP ont, pour des raisons budgétaires, été placées en procédure de redressement judiciaire par le Tribunal mixte de commerce.
Après des mois d’accompagnement et de négociation, c’est en janvier 2019 qu’ Helène IEKAWE, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, a présenté au gouvernement, puis au congrès -qui les ont validé- les protocoles d’accord permettant à l’ASEE et la FELP de bénéficier de l’expertise des services de la Nouvelle-Calédonie pour mettre en œuvre les plans de redressement et de restructuration qui s’imposaient :

La Nouvelle-Calédonie sera dorénavant partie prenante dans les instances dirigeantes de l’ASEE et de la FELP, avec notamment un droit de veto pour toute décision contraire à la mise en œuvre du plan de redressement acté par le tribunal.

Calédonie Ensemble se félicite de cette réforme dans la gouvernance de l’ASEE et de la FELP qui doivent poursuivre, avec efficacité, leurs missions de service public : il en va de l’intérêt du pays, du respect de notre histoire commune, de la pluralité de l’enseignement, de la diversité qui fait la richesse de l’école et de la société calédonienne.

À voir aussi :

Fêtons l’Australie !

(21 février 2019) Philippe DUNOYER : « Hier soir, j’ai eu le plaisir de participer à la cé…