Accueil ACTUALITÉS Philippe GOMES évoque la situation de la SLN au JT NC 1ère

Philippe GOMES évoque la situation de la SLN au JT NC 1ère

Philippe Gomès évoque la situation de la SLN au JT Nouvelle-calédonie la 1ère « Il y a un vrai challenge à relever : Il impose la mobilisation de tous -à commencer par celle des 150 grévistes-, dans un esprit de responsabilité et de solidarité » (31 janvier 2019)


Alors que la SLN continue de subir des blocages qui remettent en cause l’activité de l’usine, Philippe GOMES, en tant que président délégué de la STCPI (actionnaire à 34% SLN) a rappelé le contexte et les perspectives:

« Le passage aux 147 heures sur mines (contre 105 heures précédemment) n’est ni endémique à la SLN, ni une nouveauté mondiale : VALE NC est déjà à 168 heures et KNS à 147 heures. C’est un système qui a fait ses preuves. Il faut donc y aller, mais la mesure à elle seule ne suffira pas à atteindre les impératifs de compétitivité.

Il nous faut agir sur 3 axes pour relever le challenge :

– Améliorer la productivité, avec la réorganisation du travail sur les mines et à l’usine,

– Construire la nouvelle centrale électrique au gaz, à horizon 2022,

– S’organiser pour exporter et valoriser le minerai à faible teneur. »

A la question du journaliste « est ce que ERAMET peut liquider la SLN ? », le député de la Nouvelle-Calédonie répond « Non ! Nous devons tous nous mobiliser pour que cela n’arrive pas, à commencer par les 150 grévistes -sur 2000 salariés-.

Ils ne doivent mettre en péril ni leurs familles, ni celles de leurs collègues, ni l’entreprise qui les emploie, ni le pays, parce que la SLN, c’est 8000 emplois directs, indirects et induits. J’en appelle à l’esprit de responsabilité et de solidarité. La SLN a un potentiel exceptionnel, avec des mines qui ont la plus forte teneur en nickel du Monde. Il faut l’utiliser : l’avenir, c’est que lorsque l’on bouge 8 tonnes de minerai, on envoie une tonne à l’usine, et on en exporte 7.”

À voir aussi :

La défiscalisation, outil de développement économique essentiel

Philippe DUNOYER : “Philippe GERMAIN et moi-même avons accompagné le ministre de l’a…