Accueil Institutions Isotechnic à l’assaut du Pacifique

Isotechnic à l’assaut du Pacifique

Les chefs d’entreprise Serge Darmizin et Denis Etournaud ont reçu la vice-présidente de la province Sud, Martine Lagneau, pour une visite de la société Isotechnic. Grâce au soutien de la province Sud, leurs fameux panneaux « sandwich » isolants devraient être vendus dans d’autres îles du Pacifique.


Hier et aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie, demain dans tout le Pacifique. Depuis 25 ans, la société Isotechnic, dont l’activité est essentiellement centrée sur la fabrication de panneaux « sandwich », a fourni des millions de mètres carrés de tôles aussi bien aux particuliers, qu’aux entreprises et bâtiments publics. Institutions, grandes surfaces, écoles, bon nombre de constructions calédoniennes en sont pourvues. Et pour cause.  « Nos panneaux permettent de réaliser la couverture et l’isolation des toitures, ainsi que des murs verticaux de façade, explique Serge Darmizin, l’un des gérants, figure incontournable de l’entreprenariat calédonien et président d’Ecobois. Ils sont constitués d’une tôle ondulée ou nervurée en extérieur, d’un isolant en mousse polyuréthane rigide de 4 cm et d’une tôle rainurée. Une simulation thermique a révélé qu’avec nos panneaux, la température intérieure de la maison baisse en moyenne de 6.5°C. » Donc, moins d’investissement en climatisation, donc moins de dépense énergétique et financière.

« Avec du recul, admet volontiers Martine Lagneau en visite dans les locaux d’Isotechnic, les Calédoniens savent que vos panneaux sont de très bons produits. Ce savoir-faire calédonien n’existe nulle part ailleurs dans le Pacifique, il faut en faire profiter les autres pays. » C’est pour cela que, en 2016, la province Sud a accordé à Isotechnic une aide financière pour mener une étude de marché visant à exporter leurs tôles dans les îles du Pacifique, à Fidji, au Vanuatu, aux îles Salomon, aux îles Samoa, aux archipels Kiribati et en Polynésie française. « A Fidji par exemple, annonce Denis Etournaud, l’autre gérant de la société et président de Bluescop Acier, avant le dernier cyclone il n’y avait que 4 fabricants de tôles. Aujourd’hui, il y en a 16 ! Nous voulons créer un nouveau site sur Nandi. »

D’ici peu, les deux hommes d’affaires, responsables par ailleurs de l’aventure Bois du Nord, souhaitent créer, avec la Banque mondiale et la Croix Rouge, «  un conteneur kit de survie isolé de panneaux sandwich, muni des panneaux photovoltaïques, d’une unité de traitement d’eau potable et de batteries pour les télécommunications ».

Enfin, un nouveau produit devrait voir le jour en Nouvelle-Calédonie « d’ici six mois à un an », au cœur duquel la mousse polyuréthane, difficilement recyclable, serait remplacée par de la laine de roche, plus écologique et meilleur isolant acoustique. Autant dire que l’aventure Isotechnic a encore de beaux jours devant elle.

Toutes les aides au développement économique de la province Sud

Source : sud’mag

À voir aussi :

Réunion de quartier à Tindu le Jeudi 25 avril 2019 à 18h

Chères Calédoniennes, Chers Calédoniens, Le 12 mai prochain, vous allez choisir celles et …