Accueil ACTUALITÉS Pour la tenue d’une Conférence internationale sur la biodiversité en Nouvelle-Calédonie

Pour la tenue d’une Conférence internationale sur la biodiversité en Nouvelle-Calédonie

(19 février 2019) Philippe GOMES : « J’ai interrogé ce jour le ministre de la transition écologique et solidaire sur l’organisation d’une Conférence internationale de la biodiversité, dans une collectivité ultramarine, à laquelle s’était engagé le candidat Emmanuel Macron lors des élections présidentielles.

J’ai rappelé la richesse de la biodiversité dans le Pacifique insulaire et renouvelé la proposition, formulée à plusieurs reprises auprès du Président de la République, de tenir cette Conférence en Nouvelle-Calédonie.

Considéré comme le deuxième plus grand réservoir de biodiversité après Madagascar, notre territoire est le 3ème derrière Hawaï et la Nouvelle Zélande pour le niveau d’endémisme des espèces végétales. Il abrite aussi, après l’Australie, le 2ème plus grand récif corallien au monde. Notre territoire est donc le candidat idéal pour incarner la France dans sa lutte contre l’érosion de la biodiversité.

La ministre m’a indiqué que la France participerait au Congrès de l’UICN à Marseille en juin 2020 et que la Nouvelle-Calédonie y serait associée. Je reste convaincu que la tenue d’une Conférence internationale en Nouvelle-Calédonie aurait constitué un symbole fort. La France a la chance d’être, grâce à la Nouvelle-Calédonie, le 2ème hotspot mondial en matière de biodiversité. C’est sur notre territoire que cette manifestation doit se tenir ».

Source : Assemblée nationale

À voir aussi :

La discussion au sénat du projet de loi « Energie et Climat » s’est achevée la nuit dernière au Sénat

Gérard POADJA : “En matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, l’Etat…