Accueil ACTUALITÉS Réforme de la formation initiale des enseignants du primaire : Nos instituteurs, pierre angulaire de l’école calédonienne, doivent être reconsidérés et classés dans un corps de catégorie A

Réforme de la formation initiale des enseignants du primaire : Nos instituteurs, pierre angulaire de l’école calédonienne, doivent être reconsidérés et classés dans un corps de catégorie A

(26 février 2019) A l’heure de la réforme de la formation initiale des enseignants du primaire -menée dans la concertation avec toutes les parties prenantes- Calédonie Ensemble a souhaité appeler, ce jour, en commission au congrès, l’attention des élus sur le travail extraordinaire que font au quotidien nos enseignants, et en particulier nos instituteurs, au service de la jeunesse.

Regroupés dans le corps spécifique des fonctionnaires de catégorie B, nos instituteurs, sont titulaires d’un diplôme équivalent à la licence au terme de leur 3ième année de formation. A ce titre, il nous semble équitable qu’ils soient, à l’instar d’autres professions ayant un niveau d’études équivalent, reclassés dans le corps de catégorie A, avec un échelonnement indiciaire spécifique, correspondant à celui des attachés du cadre d’administration générale. Ce reclassement demeure globalement moins favorable aux intéressés que la grille des professeurs des écoles, ceux-ci finissant leur formation à un niveau supérieur (Master).

C’est le sens de l’amendement qui a été déposé par Calédonie Ensemble ce jour, et rejeté par le Rassemblement, les Républicains et les autres groupes politiques. A l’heure où nous appelons à mobiliser toujours plus les énergies de ceux qu’il convient d’appeler, avec les parents eux-mêmes, « les éducateurs » de la jeunesse calédonienne qui porte le pays de demain.

A l’heure où la mobilisation doit être maximale pour combattre l’échec scolaire, réduire les inégalités devant le savoir et favoriser ainsi la réussite de l’ensemble de la jeunesse du pays.

Ce reclassement des instituteurs, pierre angulaire de l’école calédonienne dont le niveau de compétences et d’implication doit être reconnu par tous, nous semble à la fois équitable et nécessaire.

Aussi, malgré son rejet en Commission par les autres groupes politiques, Calédonie Ensemble s’engage à présenter de nouveau cette mesure de reclassement de nos instituteurs lors de la
prochaine séance publique au Congrès.

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…