Accueil ACTUALITÉS La relance de l’économie vue par Sonia BACKES et « L’avenir en confiance » : Une lourde ponction sur le pouvoir d’achat des Calédoniens

La relance de l’économie vue par Sonia BACKES et « L’avenir en confiance » : Une lourde ponction sur le pouvoir d’achat des Calédoniens

(12 mars 2019) Sonia BACKES a annoncé dimanche soir sur le plateau de « Politique Direct(e) » son plan pour « redonner du pouvoir d’achat aux Calédoniens ». Même si les explications étaient confuses malgré les efforts méritants déployés par la journaliste, nous avons retenu que la nouvelle politique de « l’Avenir en confiance » privilégie deux axes de ponction du pouvoir d’achat des Calédoniens.

1/ 4 milliards FCP de ponction supplémentaire par une augmentation du taux de la taxe générale à la consommation (TGC)

– La méthode : augmenter la TGC d’un point1.
– Qui paye ? Les consommateurs.
– Quel rendement ? 4 milliards FCP.
– Au bénéfice de qui ? Des entreprises.

La proposition de Sonia BACKES, tête de liste du Rassemblement et des Républicains Calédoniens, porterait une atteinte grave au pouvoir d’achat des Calédoniens. C’est une augmentation de 8% du montant de la TGC perçue : 4 milliards supplémentaires2 sur un rendement annuel estimé de 52 milliards FCP.

Quant aux résultats escomptés sur le dynamisme de l’activité économique, ils seront inexistants : rendre 4 milliards aux entreprises alors qu’elles cotisent à hauteur de 125 milliards à la CAFAT et à la CRE, c’est faire baisser de 3% seulement leurs cotisations…

Et de manière plus simple, qui peut imaginer qu’en prélevant 4 milliards FCP dans la poche des Calédoniens au profit des entreprises, ces 4 milliards reviendraient dans la poche de ces mêmes Calédoniens3… ?

2/ 3,5 milliards FCP de ponction supplémentaire par augmentation du prix de l’électricité

Si le prix de l’électricité n’a pas augmenté depuis 2008, c’est parce que la Nouvelle-Calédonie a négocié –à l’initiative de Philippe GOMES4– que l’énergie du barrage de YATE vendue à la SLN soit désormais, depuis 2011, vendue à 13,75 FCP du KWh au lieu de 2 FCP du KWh.

Cette nouvelle tarification découle de la mise en œuvre de la clause d’arbitrage prévue au contrat entre la SLN et ENERCAL.

Ainsi, après que le barrage ait été, 50 années durant, au service exclusif de la SLN, il est désormais au service des Calédoniens.

Revenir sur cet arbitrage coûterait 3,5 milliards FCP à ENERCAL qui devrait immanquablement le répercuter sur ses tarifs de l’électricité, soit une augmentation de 12% pour chaque calédonien sur sa facture d’électricité.

Quant à la SLN, son avenir dépend avant tout des autorisations d’exportation qu’elle a sollicitées auprès du gouvernement (4 millions de tonnes) et de la réorganisation du travail sur mines (147 heures) et sur l’usine. Ces deux mesures conduiront le prix de revient SLN de la livre de nickel à baisser de 20% (-1,05 dollar/livre)5.


1 Le taux à 3 sera à 4%, celui à 6 à 7%, celui a 11 à 12%, et celui à 22 à 23%.

Sonia BACKES : « un point, par exemple, qui va rapporter 4 milliards »

« Ces quatre milliards, on les redistribue dans la baisse de charges sociales, et cette baisse de charges sociales se redistribue en salaires et en créations d’emplois. »

4 Extrait discours de politique générale de Philippe GOMES, président du gouvernement (31.08.2009) : « Le gouvernement mènera la négociation nécessaire afin que la production d’hydroélectricité à bas prix de Yaté bénéficie désormais pleinement à la distribution publique après 50 ans d’un usage quasi exclusif au profit de la SLN. »

La SLN bénéficiera en outre d’une baisse du prix de l’électricité en 2022, lors de l’entrée en service de la nouvelle centrale au gaz (-0,2 dollar/livre).

À voir aussi :

Avoir les épaules

(24 mai 2019) L’Avenir en Confiance a gagné les élections. L’affiche était alléchante. On …