Accueil ACTUALITÉS Corps électoral : Mise au point

Corps électoral : Mise au point

(25 mars 2019) A l’occasion du comité directeur de l’UC, qui s’est tenu ce week-end à Houaïlou, Daniel Goa, a réaffirmé l’opposition de l’Union Calédonienne à l’ouverture du corps électoral calédonien.

Nous réprouvons ces propos.

Au sujet du corps électoral, à plusieurs reprises en particulier pendant toute la campagne électorale référendaire, Calédonie Ensemble a réaffirmé sa position. Nous déplorons que la citoyenneté calédonienne soit la plus fermée du monde. Cette situation, politiquement et juridiquement inacceptable, suscite un profond sentiment d’injustice chez les milliers de Calédoniens de cœur ou d’adoption, exclut d’une part essentielle de la vie institutionnelle du pays.

Calédonie Ensemble réaffirme la nécessité d’ouverture de la citoyenneté calédonienne. Elle devra s’acquérir selon certaines conditions, comme la durée de 10 ans de résidence, la détention du centre d’intérêts matériels et moraux, comme la résidence principale, des parts d’entreprise, un conjoint citoyen calédonien, des enfants nés en Nouvelle-Calédonie, ou encore selon des engagements citoyens reconnus.

Il s’agit de permettre aux Calédoniens d’adoption de pouvoir participer activement à la vie institutionnelle du pays, en tant que véritables citoyens calédoniens.

Pour autant, si nous condamnons les propos de Daniel Goa, nous dénonçons la stratégie électoraliste de Sonia Backes qui vise à faire croire aux 41 000 exclus du corps électoral qu’en cas de victoire aux élections du 12 mai, les portes de la citoyenneté calédonienne s’ouvriront comme par magie….

Calédonie Ensemble juge comme parfaitement ignoble de jouer ainsi sur la frustration et les attentes de tous ceux qui aspirent à être intégrés dans le corps électoral calédonien.

À voir aussi :

Il y a 31 ans, le drame d’OUVEA nous rappelait que « le bon droit » ne fait pas –à lui seul- la Paix

Philippe GOMES : “Alors que dans quelques semaines nous devront ensemble imaginer « …