Accueil ACTUALITÉS VALE signe un accord historique avec ses partenaires, dans l’intérêt de TOUS les Calédoniens

VALE signe un accord historique avec ses partenaires, dans l’intérêt de TOUS les Calédoniens

(30 avril 2019) Il y a 15 ans, ceux qui tenaient les rênes de la province Sud vendaient à vil prix le domaine de DEVA (plus de 8.000 Ha), au bénéfice de quelques amis… Calédonie Ensemble dénonçait alors la manœuvre et mettait en œuvre un plan inédit pour faire de ce domaine naturel d’exception, rendu accessible à tous, un modèle de développement durable associant toutes les populations, et une locomotive pour l’emploi dans l’Intérieur.

En avril 2014, la même équipe commettait les mêmes turpitudes : ceux qui tenaient les rênes de la province Sud avaient voulu brader nos réserves minières en cédant à vil prix les massifs de PRONY OUEST et de CREEK PERNOD. Les Calédoniens auraient perdu des milliards, et au-delà, des richesses naturelles inestimables. Calédonie Ensemble a, de nouveau, fait annuler cette cession.

Aujourd’hui, par l’action des représentants de Calédonie Ensemble qui sont en responsabilité au sein des institutions, la pérennité et la rentabilité de l’usine du Sud sont enfin assurées, et nos espaces naturels du Sud, avec la création du parc naturel de la Côte Oubliée (122.000 Ha), sont préservés.

En effet, l’accord conclu entre la SPMSC –Société de Participation Minière du Sud Calédonien) qui porte la participation des trois provinces au capital de VALE NC-, et le Groupe VALE qui vient d’être signé, cette nuit pour nous à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, par le président de VALE CANADA LIMITED et Michel LASNIER, président de la SPMSC, est historique.

Il ne prévoit rien de moins que :

1. L’abandon par VALE de 88 milliards FCP de dettes que lui devait la filiale calédonienne VALE NC.

2. L’abandon de 27 milliards FCP de dettes de la SPMSC envers VALE.

3. La réduction de 40 milliards FCP du coût de l’option permettant de passer de 5 à 10% du capital de l’usine du Sud.

4. La garantie du versement d’au moins 150 millions FCP par an à la SPMSC.

C’est un geste monumental fait par VALE CANADA envers sa filiale calédonienne, consenti pour deux raisons majeures :

– La première, c’est que les investissements imposés par la province Sud pour la réalisation du projet LUCY (processus de séchage des boues et résidus issus du processus de lyxiviation : 50 milliards d’investissement) nécessitaient d’assainir les comptes de la filiale calédonienne ;

– La seconde, c’est que le groupe VALE a toute confiance dans la pérennité et la rentabilité de l’usine du Sud (nickel et cobalt) pour les années à venir, avec notamment le marché émergent des batteries pour véhicules électriques.

Calédonie Ensemble se félicite de l’aboutissement extrêmement positif de ces négociations, pour les salariés et sous-traitants de VALE NC, et au-delà, pour l’économie de la Nouvelle-Calédonie toute entière, aujourd’hui et pour les générations futures.

À voir aussi :

Il est temps que l’Avenir en Confiance se mette au boulot !

(13 août 2019) Par conférence de presse du 8 août 2019, deux membres du gouvernement, Mess…