Accueil ACTUALITÉS Tentative de petite manipulation électorale sur le dossier Bertoni

Tentative de petite manipulation électorale sur le dossier Bertoni

(8 mai 2019) De manière assez brumeuse… Monsieur S. Bertoni dans une vidéo diffusée récemment sur FB prend à partie directement Gérard POADJA sur l’attribution d’un terrain à un GDPL. Cette vidéo constitue une tentative de petite manipulation électorale à la

veille du scrutin. Elle a d’ailleurs fait l’objet d’une large diffusion orchestrée sur messenger…

Or les faits sont les suivants.

Le partage de la propriété entre Bertoni et le GDPL a fait l’objet d’un accord de M. Bertoni

Lors de la commission consultative du domaine du 4 aout 2016, les membres de ladite commission ont examiné les dossiers de l’ADRAF en suspens depuis 2007 dont celui du GDPL Napoale en concurrence avec celui de monsieur S. Bertoni.

Informé du blocage sur ce dossier, le président du gouvernement a demandé en mars 2017 à M. Metzdorf de rechercher un consensus sur ce dossier préalablement à toute prise de décision. Dans le cadre des dernières discussions qui se sont tenues le 16 aout 2018, un accord a été trouvé pour résoudre ce conflit et permettre la poursuite du projet de barrage.

Cet accord vise à partager le terrain de 182 ha permettant à monsieur S.Bertoni d’en exploiter une partie sous forme de bail rural et au GDPL Napoale d’obtenir la cession à titre gratuit de l’autre partie.

La commission des terres a validé cet accord

La commission a validé cette proposition, MM. Metzdorf, Weiss et Monvoisin ayant voté pour, Mme Caroline Machoro, M. Jean Eurisouké et M. Victor Akapo s’y étant opposés. (CF. extrait du PV)

Le gouvernement a validé à l’unanimité cet accord

Cependant, M. Bertoni a récemment remis en cause cet accord. Le gouvernement n’a pas souhaité réouvrir ce dossier.

Les projets de délibération (cession au profit du GDPL) et d’arrêtés (attribution d’un bail rural au profit de Bertoni) ont été adoptés à l’unanimité en séance du gouvernement le 9 avril 2019.

À voir aussi :

Une élection à la 3è vice-présidence de la province Sud au mépris de toutes les règles démocratiques

(19 juillet 2019) Calédonie Ensemble condamne l’élection de Milakulo Tukumuli au poste de …