Accueil ACTUALITÉS Avoir les épaules

Avoir les épaules

(24 mai 2019) L’Avenir en Confiance a gagné les élections.

L’affiche était alléchante.

On allait voir ce qu’on allait voir : créer un “choc de confiance” et purger l’indépendance.

Les premiers résultats sont désormais engrangés : ​Kanaky est au pouvoir au congrès et le sera demain au gouvernement.

Ceux qui ont gagné ont oublié une règle politique de base : ​le premier devoir des vainqueurs, c’est de rassembler​, comme Pierre Frogier l’avait fait en 2009 avec Harold Martin et moi-même, comme je l’avais fait en 2014 avec Cynthia Ligeard et Gaël Yanno. Rassembler pour gouverner.

L’Avenir en Confiance en a décidé autrement. Ils ont pris les 4 postes de l’exécutif de la province Sud, sans aucun état d’âme, considérant que Calédonie Ensemble n’avait plus sa place, et que l’Eveil Océanien était une variable d’ajustement négligeable.

Le prix de ce comportement irresponsable et immature, que nous avions dénoncé dès l’origine, vient d’être payé cash aujourd’hui au congrès : l’Eveil Océanien s’est allié avec le FLNKS pour gouverner le pays. Il en aurait été tout autrement, si comme nous l’avions suggéré, avant même l’élection à l’assemblée de province, un accord de partage des responsabilités institutionnelles avait été signé entre l’Avenir en Confiance, l’Eveil Océanien et nous.

Le “choc de confiance” promis il y a 15 jours à peine se transforme en un choc frontal pour notre pays.

Une nouvelle histoire va désormais s’écrire et ce sont les indépendantistes qui la dicteront.

Je pense aux 28 000 calédoniens qui ont mis leur bulletin dans l’urne le 12 mai dernier en votant l’Avenir en Confiance et qui pensaient défendre la Calédonie Française. Et qui se rendent compte maintenant – un peu tard – qu’ils ont élus une équipe qui n’a pas les épaules pour rassembler la sensibilité non-indépendantiste, et lui permettre de gouverner le pays.

Pour le coup, pour la première fois dans l’histoire du pays, Kanaky est au pouvoir. Et deux référendums nous attendent …

Le pays n’a pas fini d’en payer le prix politique et économique.

À voir aussi :

Election du président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Dans la perspective de l’élection du Président du gouvernement, Calédonie Ensemble souhait…