Accueil ACTUALITÉS Projet de loi d’orientation des mobilités : Faire évoluer le dispositif de continuité territoriale

Projet de loi d’orientation des mobilités : Faire évoluer le dispositif de continuité territoriale

(11 septembre 2019) Philippe Dunoyer : “A l’occasion de la nouvelle lecture du projet de loi d’orientation des mobilités, je suis intervenu pour rappeler l’importance de faire évoluer le dispositif de continuité territoriale dans trois directions :

– la modification des modalités de l’aide à la continuité avec la métropole, notamment les plafonds d’éligibilité qui ne sont pas adaptés au coût de la vie outre-mer, notamment en NC,

– l’éligibilité des liaisons intérieures (inter-îles) à l’aide de l’Etat, en complément des aides mises en place par les provinces et le gouvernement, comme cela se fait en Guyane,

– l’élargissement du financement par l’Etat des liaisons entre certains territoires ultramarins et l’étranger, comme entre Saint-Pierre et Miquelon et le Canada, aux liaisons avec l’Australie ou le Japon. Les collectivités particulièrement éloignées comme la Nouvelle-Calédonie mais également la Polynésie Française ou Wallis et Futuna devraient pouvoir bénéficier d’une subvention de l’Etat pour favoriser les liaisons d’intérêt régionales.

L’engagement de l’Etat sur ces sujets constituerait la traduction concrète du « réflexe outre-mer » auquel sont attachés le président de la République et le premier ministre en affichant le désenclavement des collectivités comme priorité d’action.

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…