Accueil ACTUALITÉS Le comité des signataires vient de se terminer….

Le comité des signataires vient de se terminer….

(11 octobre 2019) Philippe Gomès :À 1 h 30 du matin nous avons tenu la traditionnelle conférence de presse avec le Premier Ministre.
Le bilan est mitigé malgré une quinzaine d’heures d’échanges…

Une avancée importante : le calendrier du 2ème et 3ème référendum n’a pas été « customisé » pour satisfaire ceux qui avaient promis pendant leur campagne une « accélération des référendums » pour créer un choc de confiance… Nous avions dénoncé à ce moment là le fait que cette promesse électorale était un leurre car avancer le calendrier conduirait obligatoirement le 3ème référendum à être organisé en pleine campagne présidentielle avec des risques majeurs d’instrumentalisation politique au plan national du dossier calédonien… Notre argumentation a été retenue par le Premier Ministre et figure clairement dans le relevé de conclusions du Comité qui précise que la date retenue pour le troisième référendum doit « éviter la concomitance avec les élections nationales du printemps 2022 ». Edouard Philippe a précisé lors de la conférence de presse que la période de septembre 2021 à août 2022 était en conséquence totalement exclue de tout référendum.

Dès lors le comité a décidé que le 2ème référendum aurait lieu le 30 août ou le 06 septembre 2020 soit 2 mois avant la dead line de l’Accord de Nouméa fixée au 03 novembre 2020. Le 2ème référendum est dont organisé en 22 mois le délai maximum prévu par la loi étant de 24 mois (le précédent s’étant tenu le 4 novembre 2018..).

Une régression majeure : Nous avions obtenu de haute lutte au Comité des signataires de novembre 2017 que les natifs de droit commun pouvant attester de 3 années de résidence au pays soient inscrits d’office sur la liste électorale référendaire à l’instar des natifs coutumiers. Pour que cette disposition s’applique lors du 2ème référendum, il fallait modifier la loi organique ce que le FLNKS a refusé. Quel que soit le nombre d’électeurs concernés, c’est une discrimination inacceptable entre calédoniens qui sera commise lors de cette deuxième consultation.

À voir aussi :

Commission des affaires étrangères et des armées ce matin pour l’examen d’une partie du PLF

(14 novembre 2019) Gérard Poadja : “Et séance de QAG cet après midi.” …