Accueil ACTUALITÉS COMMUNIQUE COVID 19 Pour la mise en place d’un confinement strict en structures hôtelières (ou dédiées) des 2000 Calédoniens rapatriés

COMMUNIQUE COVID 19 Pour la mise en place d’un confinement strict en structures hôtelières (ou dédiées) des 2000 Calédoniens rapatriés

(02 avril 2020) Nous avons appelé ce jour l’attention du Haut-commissaire et du président du gouvernement sur les conditions de confinement qui seraient réservées aux 2022 calédoniens bloqués hors de Nouvelle-Calédonie depuis la fermeture des frontières, et qui devraient,à compter du vendredi 3 avril, revenir sur le caillou.

Si ces rapatriements s’imposent, nous avons demandé à ce qu’un placement systématique en quatorzaine dans des hôtels ( ou structure dédiée ) ou en structure hospitalière soit organisé pour chaque passager rentrant en Nouvelle-Calédonie.

C’est la réponse adaptée aux recommandations formulées par diverses professions médicales comme aux attentes des autorités coutumières.

C’est également ce que l’instruction commune du ministre de l’Intérieur et de la ministre des Outre-Mer, en date du 27 mars 2020, recommande précisément de mettre en place en demandant aux préfets et Haut-commissaires de « veiller à ce qu’il soit proposé à tout nouvel arrivant aux frontières, autant qu’il est possible matériellement, un hébergement en structure contrôlée pour une période de 14 jours ». La mise en quarantaine stricte à domicile n’est envisagée qu’à la condition qu’un test systématisé soit pratiqué en lien avec les autorités sanitaires calédoniennes (ce qui n’a pas été réalisé à notre connaissance).

Comme nous l’avions déjà précisé dans notre conférence de presse du 17 mars, la fermeture des frontières était un élément fondamental de la lutte pour éviter l’introduction dans notre pays du coronavirus. Leur réouverture ne doit pas faire courir à la population de nouveaux risques de propagation.

Nous sommes convaincus que les calédoniens rapatriés comprendront les efforts qui leur seront demandés tant pour leur protection que pour celle de leurs familles et de la population.

Gérard Poajda Philippe Dunoyer Philippe Gomès
Sénateur Député Député

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…