Accueil ACTUALITÉS Avons nous des nouvelles des 600 passagers venus de Wallis et Futuna depuis le 25 janvier….?

Avons nous des nouvelles des 600 passagers venus de Wallis et Futuna depuis le 25 janvier….?

Avons nous des nouvelles des 600 passagers venus de Wallis et Futuna depuis le 25 janvier….?

Samedi dernier, après qu’il ait été découvert à Wallis que le coronavirus y circulait désormais, la DASS-NC a effectué des tests sur des personnes arrivées récemment de là-bas, et a constaté que le virus circulait également chez nous : ce dimanche, 8 de ces voyageurs, ainsi qu’un membre de la famille de 4 d’entre eux, ont été détectés positifs au Covid-19.Les tests ont été poursuivis depuis, et la DASS dénombre à ce jour 21 personnes positives non issues de la quatorzaine, toutes, sauf une, arrivées de Wallis ou reliées à des personnes arrivées de Wallis.

Une analyse a permis de certifier que tous les passagers arrivés à Nouméa avant le 25 janvier étaient sains. Mais restent encore 600 passagers entrés en Nouvelle-Calédonie depuis cette date sans avoir subi de quatorzaine. Certains venaient pour des soins et sont déjà repartis. D’autres ne faisaient qu’une escale chez nous, en direction de la métropole ou d’ailleurs.

Identifier et traiter ceux de ces passagers qui sont arrivés chez nous contaminés et sont restés sur place, ainsi que les personnes que ces passagers ont pu contaminer ici, est une question d’importance vitale : Ces passagers et ces « cas contacts » sont le cœur du problème, et chaque jour qui passe augmente le nombre des personnes qu’il faut tester pour garantir que l’expansion du virus est circonscrite.

La mission prioritaire des pouvoirs publics, c’est donc d’identifier ces 600 personnes, de les tester, et en cas de test positif de les isoler et de recommencer la même démarche avec toutes les personnes qu’elles ont fréquenté durant la période où elles étaient potentiellement contaminantes.

Tant que cet exercice ne sera pas achevé, nous n’aurons aucune certitude sur la présence ou non du virus chez nous, et le confinement sera prolongé.Tant qu’on n’aura pas garanti que les quelques centaines de personnes concernées sont correctement isolées, il faudra que 275 000 Calédoniens supportent les très fortes contraintes du confinement.

Or, 5 jours après le déclenchement de l’alerte, le flou du gouvernement sur le sujet des « passagers et cas contacts » est sidérant : Ni lors de la réunion de la « mission d’information » qui s’est tenue hier au congrès, ni lors de la conférence de presse du gouvernement de ce matin, nous n’avons pu avoir de réponse claire sur l’état d’avancement de ce chantier prioritaire. On nous a simplement indiqué hier que les services étaient en train de « croiser les fichiers »….

Pire, le problème est traité par le mépris : selon le porte parole du gouvernement il ne serait par exemple pas utile de tester les personnes déjà retournées à Wallis, ce qui est erroné puisque ces personnes peuvent avoir été ici la cause de contaminations.
La situation est invraisemblable : Alors qu’Aircalin dispose de la liste nominative des passagers et de leurs coordonnées, et alors que tous les passagers doivent remettre aux autorités , à leur arrivée à La Tontouta, une fiche sanitaire très précise, le gouvernement s’est contenté d’inviter ces personnes à se signaler à un numéro vert….

Pire : ce numéro s’avère être régulièrement saturé parce qu’il n’a pas été affecté des moyens suffisants à la cellule chargée de recevoir les appels.

Combien de ces personnes ont été contactées ou se sont fait connaître ?Mystère : le gouvernement ne le sait pas….Ou ne veut pas le dire. Combien de ces personnes ont déjà été testées ?
Mystère également : le gouvernement ne répond pas…ou ne veux pas communiquer les chiffres.

Si la pandémie se développe, ou s’il faut prolonger le confinement, on saura pourquoi.

À voir aussi :

COVID-19 Sénat – Questions aux Gouvernement ( 11 mars 2021 )

COVID-19 Sénat – Questions aux Gouvernement ( 11 mars 2021 ) Gérard POADJA : “…